Big Five mon cul.

J’entends encore souvent la presse footballistico-footballistique française (parce que faut pas déconner, “sportive” c’est un bien grand adjectif) parler de Top Five ou Big Five pour nommer les 4/5 gros du championnats de ligue 1. Parfois à raison (quand les équipes se tenaient dans un mouchoir de poche), mais en ce moment, surtout à tord.
Parce qu’en consultant le classement en relief
Classement en relief en collaboration avec poteau-rentrant.com
préparé par les Cahiers du Football en collaboration avec Poteau Rentrant, on se rend compte qu’il existe surtout un ventre dur (l’antithèse du ventre mou) où 12 équipes se tiennent en 8 points et dont l’enjeu est la distribution de la dernière place de relégué (en considérant Arles-Avignon et Lens comme condamnés).

En comparaison, le top 5 se tient en 10 points, de Lille, 58 pts., à Paris, 49 pts. Bien entendu, on peut considérer la légitimité du Big 5 par l’écart avec le 6ème (Montpellier) de 6 points. Il n’empêche qu’un Gros Cinq où seuls 2 clubs (l’OM et l’OL) sont habitués à la Ligue des Champions, ça fait un peu léger.
Pour rappel, les 2 derniers clubs ayant accompagnés les Olympiques en Champion’s sont Bordeaux, actuellement en pleine crise de résultat, et Auxerre, aujourd’hui premier relégable.
Je serais Paris ou Rennes, j’y réfléchirais à deux fois avant de chercher à tout prix la qualification en ligue des champions et ses 15M d’euros…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s